Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 août 2012 1 06 /08 /août /2012 13:11

 

uniteurneluttes.jpgDérive de la mondialisation, crise du capitalisme… Les urgences écologiques, sociales et démocratiques se multiplient… Partout, les acquis sociaux sont menacés : éducation, santé, justice… Et les peuples doivent payer…

 

Pourquoi accepter les politiques de rigueur qu’imposent les gouvernements de droite dure ou de gauche molle au prétexte de l’endettement des Etats? Ce qui arrive aujourd’hui en Grèce, en Italie, en Espagne… arrivera en France demain. C’est la logique libérale extrême, menaçant l’équilibre de la planète, que plus personne ne semble pouvoir contrôler… Sociaux-démocrates et libéraux imposeront partout l’austérité: nous continuerons à payer pour les banques, à subir les diktats de la Finance…

 

Dans notre pays, il est temps, maintenant, de transformer la force la mieux placée pour remettre en question le bipartisme et disputer, à gauche, l’hégémonie du Parti Socialiste !

Lors des dernières élections, en France, le Front de Gauche a mobilisé des millions d’électeurs autour du programme « l’humain d’abord »… imposer un audit citoyen de la dette publique, une planification écologique, revenir sur le partage des richesses, stopper le grignotage de nos acquis sociaux… il a prouvé qu’il pouvait tenir une place au cœur de l’avenir de notre pays, dans les luttes et dans les urnes…

 

Mais le Front de Gauche doit encore franchir une étape cruciale pour devenir le creuset unitaire incontournable de la gauche radicale et écologiste.

 

S’il a déjà regroupé beaucoup d’organisations politiques, il passe encore trop souvent pour un cartel de partis liés par une logique électorale. Or notre démocratie représentative est elle aussi dans une grave crise institutionnelle…
Afin d’achever son déploiement et son implantation irréversible dans les couches populaires, le Front de Gauche doit maintenant accepter que celles et ceux qui le rejoignent ne soient pas systématiquement membres des organisations qui le composent.

 

Le Front de Gauche doit proposer rapidement le principe des adhésions individuelles et directes à sa démarche pour que la voix de chacun soit prise en compte : un humain, une voix !


Dans ce but, un processus de discussion peut s’entamer rapidement entre les Assemblées Citoyennes locales du Front de Gauche et les organisations qui y participent.


Pour chacun: militants de la première heure, compagnons depuis sa création; femmes et hommes de bonne volonté, syndicalistes, membres d’associations, de mouvements divers… celles et ceux qui ont depuis toujours le cœur à gauche, le moment est venu de porter cette volonté, de favoriser cette irruption citoyenne dans le Front de Gauche…

Pourquoi devoir choisir une organisation lorsque il s’agit d’œuvrer pour un but commun ? 


L’union fait la force. Opinions, origines, organisations et familles seront toutes respectées.

Continuons et accélérons le travail déjà accompli, dans un respect mutuel. Renforçons ou inventons partout les Assemblées Citoyennes. Montrons que nous sommes capables de bâtir une nouvelle force rouge et verteun front permanent, où chacun pourra participer à la création d'un monde à visage humain et résister au capitalisme financier!!!

Ce Front de Gauche, transformé en Front du Peuple saura saisir toutes les mains. Il représentera, enfin, les vraies idées, les vraies valeurs de gauche. Il pourra devenir un modèle de gouvernement.

Aujourd’hui plus qu’hier, cela dépend de nous toutes et tous.

 

Si vous souscrivez à cet appel, signez-le, diffusez-le, rejoignez les Assemblée Citoyennes de Front de Gauche, inventez-les là où elles n’ont pas encore vu le jour. Et prenons ensemble le pouvoir !

 

appel à signer ici

Repost 0
Published by UNITE POPULAIRE - dans Front de Gauche
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 13:51

Du dictat des rois au colonialisme, des massacres des prétendus « hérétiques » aux répressions et stigmatisations des immigrés, l'état Français n'en finit pas d'écrire une histoire d’intolérance et de fermeture envers les cultures et les langues de France. Les projets gouvernementaux et ceux de l'extrême droite sont ceux d'un autre temps et ne correspondent en rien aux valeurs universelles de notre république.

 

Nous ne pouvons accepter une mise en concurrence entre les langues et les cultures existant en France. Nous refusons de considérer les langues et les cultures des DOM-TOM et des anciennes colonies comme des menaces contre l'unité de la République française.

 

croix-occitane.pngNous sommes choqués lorsque les suppressions de poste dans l'éducaAveroestion nationale menacent non seulement les conditions et la qualité d'étude de nos enfants, mais aussi l'apprentissage de nos langues et cultures régionales.

 

Toutes les langues et les cultures s'enrichissent les une des autres. C'est un fait établi. Les langues et les cultures ne peuvent vivre isolées du reste du monde.

 

C'est pourquoi le Front de Gauche entend promouvoir en France et dans le monde la diversité culturelle et linguistique, dont un des fondements concerne la reconnaissance de la richesse qu'elle porte. Il n'y a pas de langue, de culture ou de civilisation inférieure ou supérieure à une autre. Elles ont toutes dans leur histoire leur lot d'obscurantisme et dans d'autres périodes leur âge d'or d'ouverture au monde. Toutes les avancées historiques des peuples nous montrent que l'évolution d'une société ne se fait pas sans échanges interculturels.

 

C'est pourquoi le Front de Gauche entend développer l'apprentissage des langues régionales dans l'enseignement public et veut mettre fin à la politique de stigmatisation et de ségrégation entreprise par le gouvernement envers les immigrés et les générations qui leur ont succédé.

 

la-republique.pngNous affirmons notre volonté de faire respecter les principes des droits universels de la république Française et de refonder l'Europe au service des peuples. "Le Front de Gauche, dans sa volonté de refonder une Europe au service des peuples, intègrera les langues et cultures de France comme moyens d’ouverture sur nos voisins européens, en proposant de réviser tant sa constitution que la Charte européenne des langues, pour en permettre sa signature."

 

 

Per la totalitat de riquesas colturalas e lenguisticas, balotam Front de Esquèr.


Pour l'ensemble des richesses culturelles et linguistiques de la France, votons Front de Gauche.

Repost 0
Published by UNITE POPULAIRE - dans Front de Gauche
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 01:37

revolte.jpgVoilà un bon moment que je n'avais pas refait d'article sur ce blog. Je me lance donc dans un bilan de la situation:

 

Il y a comme un air ... de révolution !!

Voilà le temps des constats navrants. Un mandat de Sarkosy et combien de lutte mené ?

 

Pour les services publics et la non suppression de poste dans la santé, l'éducation, les transports, La Poste de proximité, la recherche, l'université, l'énergie, la gestion de l'eau, la police, la justice, le système pénitentiaire...

 

Combien de luttes pour leur survie au quotidien chez les travailleurs, les retraités, les étudiants, les sans emploi, les sans abris, les sans papiers ... ... ... ?

 

Combien de luttes pour sauver l'environnement, contre les OGM, l'huile de palme, le gaz de shiste, le nucléaire, la monoculture, les marges des distributeurs, les pesticides, la déforestation, la disparitions des abeilles ... ... ... ?

 

Combien de luttes pour sauvegarder un brin de démocratie et de liberté:

d'être libre de s'engager en politique sans devoir le cacher,

d'être syndicaliste en étant respecté,

de vivre comme on l'entend dans une yourte ou une roulotte,

de choisir librement sa façon d'être croyant ou non,

de ne pas vouloir serrer la main à Monsieur le président sans crime de lèse-majesté,

de se regrouper librement dans la rue pour manifester

ou pour chanter "au marché de Brive la gaillarde"où l'on veut

ou pour se retrouver au pied de son immeuble

... ... ... ?

 

Les Luttes se sont multipliés. Encouragé par l'action frénétique du gouvernement, qui ne veux pas assumer la solidarité républicaine. Contre l'intérêt général des français c'est "l'ouverture des marchés" à leurs proche amis de la finance et du grand patronat pour "faciliter la concurrence" et non plus la coopération et la solidarité. On recherche l'argent pour combler les cadeaux d'exonérations de "charges" patronale et autre cadeau aux grandes fortunes...Alors qu'on augmente la TVA, l'impôt le plus injuste.

 

Le tout en vomissant leur loi liberticide, nous rappelant les fondement d'avant guerre de la droite française, faisant des boucs émissaires pour diviser le peuple, instaurant des quotas d'amendes, d'arrestations, de reconduite à la frontière, de destruction des logements de fortune ... Cette droite qui disait "mieux vaut Hitler que le Front Populaire."

 

AAA la belle crise économique des banques en 2008 !!! Tout commence aux États Unis. Mais vue que la spéculation est mondialisé tous les pays sont touchés. Les gouvernements renflouent les banques avec nos sous (chose qu'il ne font pas avec toutes les entreprises).

Mais les banques, les actionnaires et les experts en tout genre en veulent toujours plus. Car leur système n'a pas changé et se casse la gueule. Ils s'attaque maintenant au états en eux même. Cela même qui les ont renfloué !! Tout les crédits de l'état sont étalés avec demande expresse de remboursement. Ce qui devrait être payé en 7 ans pour la France est demandé immédiatement.

 

Les médias (piloté par la finance) ont matraqué qu'il y a trop de "dépense publique" (remplaçant les thermes "solidarité nationale").

 

Les gouvernements se tournent vers leurs peuples et nous disent, que nous vivons aux dessus de nos moyens, qu'il fallait un peu plus se serrer la ceinture maintenant, qu'il n'y en aura pas pour tout le monde.

 

Ce scénario évolue à un rythme différent dans chaque pays mais l'affolement est général dans tous les pays ultra-financiariser. C'est ça la mondialisation  ! Pour l'Europe c'est aussi Maastricht, TCE convertie en traitée de Lisbonne et Euro+... La Loi de la jungle financière... L'installation de l'oligarchie financière...

 

En France, ça y est le grand dynamitage de la république sociale est confirmé. Plus de AAA, les financiers veulent nos acquis. On voit bien se qu'ils accordent de crédits à la démocratie cela !! Ils se foutent du résultat des élections présidentielles à venir mais savent qu'ainsi le grand saccage va s'accentuer.Le gouvernement s'exécute en grands mouvements et continue son démantèlement des système solidarité, des acquis sociaux, des droits fondamentaux... Il n'y aurait pas d'autres choix parait-il ... ... ...

 

Il plane une odeur de vielle Europe...

 

Mais les conflits avec le pouvoir se diversifient et monte d'un ton...

 

Bien entendu les ouvriers montent le ton et ils ont raison. Ils protègent leur outils de travails, gardent leur patron sous le bras pour pas qu'il refroidisse dans la négociation, bloquent des raffineries, son même prêt à la gérer eux même leur usine ... dur d'être plus combatif.

 

Les gens se rassemblent en Grêce, en Espagne, en Irlande, aux Etats Unis... et ils hurlent leur dégoût de la société de leur pays, du système financier globalisé, du manque de démocratie, du manque de liberté ...

 

D'autres font tomber des dictateurs et ces peuples n'en finissent pas de faire leur révolution.

Dans tout les coins de la planète nous voyons de nouveaux mouvements et ce n'est que le début...

 

En France, en apparence rien ne bouge. Mais les esprit  évoluent à l'abri des caméras. Bien entendu ces élections présidentielles sont analysés comme si rien ne se passait de plus que les fois d'avant avec les 4 danseurs médiatiques (FN, UMP, PS, MODEM). Mais un ésprit qui travaille ne fait pas de bruit. La situation changent et les gens et dans leur quotidien sentent que de nouvelles choses peuvent se bâtir. Cela peut se traduire dans les élections ou dans des nouveaux mouvements d'emmancipations qui iront à l'encontre de ce téléguidage.

 

Je ne ferais aucun pronostic, je ne tire pas les tarots et ne joue pas au PMU avec des choses aussi sérieuse. De quel coté vont-il pencher ? Nous n'en savons rien. Mais nous savons pourquoi nous nous battons. Il s'agit du combat des idées contre celui de la personalisation, du peuple contre les oligarques, du travail militant contre le discourt médiatique, de la gauche réelle contre la droite décompléxé.

 

Un Front de Gauche en marche

 

Aprés avoir passé du temps dans les luttes, après avoir ouvert la discussion à tous les horizons politiques de la gauche et des citoyens qui veulent un autre monde que celui de l'oligarchie financière, voici une nouvelle étape qui s'ouvre à nous: celle de la révolution citoyenne !!

 

Nous avons réussie à nous unir pour défendre des idées de fonds. Voici maintenant plusieurs élections que le Front de Gauche démontre sa démarche ouverte et unitaire. Aujourd'hui la majorité des courants de gauche sont représenté dans le Front de Gauche.

Il y a bien entendu le Parti de Gauche : fondé par Jean-Luc Mélenchon qui quitta le PS, il fut par la suite rejoint par Martine Billard qui quitta les Verts et par de nombreux militants venant de tous les horizons politique de la gauche.

Il y a le PCF qui ne nous y trompons pas reste l'une des plus puissante force militante de notre pays et reste une organisation depuis longtemps au coeur du fondement républicain.

Il y a aussi Gauche Unitaire et Convergence et alternative qui viennent tous les deux du NPA (environ 50% des premiers adhérents à ce parti)et qui veulent porter aux pouvoirs une vrai force populaire.

Il y a également République et Socialisme qui viennent du MRC de Chevènement.

Il y a la Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique qui sait construite à la suite de l'échec de la réalisation d'une telle union aux dernières élections présidentielle mais qui n'a jamais oublié son objectif d'union.

Et il y a le M'PEP, mouvement qui est sorti d'ATTAC pour construire et participer dans le fond aux travails des idées.

 

Voilà la véritable Union de la gauche !! Il ne sert à rien de prétendre que la gauche ne peut gagner car elle n'est pas uni car l'union est bien là et elle s'appelle FRONT DE GAUCHE !! Il ne sert à rien de crier au Loup avec le vote utile et il est anti-démocratique d'accusé le Front de Gauche de vouloir faire perdre la gauche ou de jouer le jeu du FN. Ceux qui prétendent que seul le PS peut gagner à gauche oublie les évolutions de l'histoire et se veulent juge à la place du peuple.

 

Cette union c'est faite sur un fond politique et non sur des accords de concession de ministère ou de candidatures aux législatives (nous laissons cela à d'autre). Et c'est de ces constructions d'idées que peut naître un élan populaire capable de faire pâlir le plus puissant des actionnaires.

Fasse aux attaques spéculatives, nous répondons vive le contrôle de l'économie!

Fasse aux abus du pouvoir présidentiel, nous répondons vive la 6éme république!

Fasse aux attaques contre les biens communs nous répondons vive la nationalisation!

Fasse aux danger que cour notre environnement nous répondons vive la planification écologique!

 

Partout en France, des citoyens, encartés ou non, entre en campagne dans les assemblées citoyennes, dans leur quartier, dans leur travail, dans leur lycée, sur les marchés ... On voit une nette évolution de la réaction des gens quand on distribue des tracts. Ils s'arrêtent, ils questionnent, ils débattent... c'est ainsi que nous avions fait notre campagne du non au TCE en 2005. C'est des échanges qui ne sont pas mesurables par des sondages mais dont seuls les résultats se liront dans les urnes et dans les évènements qui suivront. Il y a comme un air de révolution citoyenne et ce genre de mouvement ne s'arrête ni au frontière, ni du jour au lendemain.

 

Peuples Français, Peuples du monde, ne perdons pas espoir !!!

Unissons-nous !!! Place aux peuples !!!

Repost 0
Published by UNITE POPULAIRE - dans Front de Gauche
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 08:45

La Gauche radicale construit l'avenir.

Après les régionales, la crise continue.
L’extrême droite se repositionne. Le pouvoir Sarkozyste essuie un revers mais reste déterminé.

Face à lui, le glissement à droite, de la gauche d’accompagnement avec préparation d’une coalition de centre-gauche PS/Europe-Écologie se confirme. Le Modem participera...
Rien n'’annonce la nécessaire construction d’une alternative à la logique du système capitaliste et productiviste.

Les scores réalisés par la gauche antilibérale et anticapitaliste sont globalement encourageants, là où l’unité a pu se faire plus largement, ils sont nettement meilleurs et justifient les efforts pour arriver à des accords.

Cette démarche doit être prolongée et accélérée, pour que la Gauche se reconstruise dans une logique de Résistance, de Rupture et non d’accompagnement du système néolibéral.


C’est pourquoi, les soussigné(e)s lancent un APPEL à tous les collectifs qui ont participé, pour les régionales 2010, à l’unité des forces antilibérales, à se constituer maintenant en un FRONT POPULAIRE ANTICAPITALISTE.

Ils appellent toutes et tous les citoyens à rejoindre ces collectifs.

Bien entendu, il ne s’agit pas ici de fonder une nouvelle structure ou un nouveau parti, mais d’incarner et de soutenir une forte volonté de poursuivre, dans l'’unité la plus large, la construction d'’une vraie alternative au capitalisme.

Sur cette base, nous voulons œœuvrer à gagner la majorité des travailleurs et des citoyens aux perspectives ouvertes par une gauche de combat clairement identifiable.

Construisons ensemble le Front Populaire Anticapitaliste!

http://www.frontpopulaireanticapitaliste.fr

 

signez ici: http://www.ripostonsensemble.fr

 

Repost 0
Published by UNITE POPULAIRE - dans Front de Gauche
commenter cet article
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 15:31

A quelques jours des élections régionales, un débat rassemblant la plupart des représentants des listes audoises a démontré que seule une liste a vraiment l'ambition de résister à la politique de l'UMP et du MEDEF et de s'opposer aux capitalisme mondialisé. Des citoyens y ont également manifesté leur ras-le-bol d'être pris pour des cons par les politiques de la pensée unique. Les journaux ayant ou ignoré l'évènement ou l'ont transmis de façon peu objective (cela ne serait pas gênant si au moins Midi Libre annonçait ouvertement sa complaisance avec certains politiques et avec le système économique actuel). Je tiens donc à pousser ce cri que j'ai tenté d'émettre lors de ce débat organisé par Rebondir 11.

Un citoyen avisé a posé une question à Maryse Arditi (représentante de la liste d'Europe Ecologie) et à moi même (représentant ce jour là de la liste A Gauche Maintenant). Quelle est notre position sur la résistance possible face à la politique menée par le gouvernement ?

Je dois dire que Maryse m'a déçu. Prétextant un budget limité, elle a prétendu qu'aucune résistance n'était possible.
Pas étonnant remarquez, puisque Europe Ecologie accepte et soutient l'Europe Libérale d'aujourd'hui, qui pourtant montre des limites trop graves pour être ignorées en matière d'écologie qui est soit disant le moyen pour E.E. de tout résoudre. Oui déçu, je l'ai été. Car j'avais remarqué que certains points de leur programme était proche du notre. Mais dès qu'il s'agit de réagir et de contrer la politique néfaste de l'UMP, la timide position d'E.E. est navrante.

Pour ma part, je me suis exprimé dans le sens opposé. Nous pouvons résister et agir différemment de cette gauche  qui à force de décevoir à mené le peuple dans l'impasse de l'abstention.

Vouloir re-municipaliser la gestion de l'eau en incitant les communes c'est un acte de résistance.
Vouloir empêcher la réforme territoriale, qui va faire régresser la démocratie. Unir les régions et les citoyens dans ce combat, est un acte de résistance.
Vouloir conserver et développer les services publics, est un acte de résistance.
Vouloir donner aucune subvention aux écoles privées qui font payer le droit à l'éducation et inculque un dogme religieux aux élèves, malgré son obligation imposée par la droite au région. Vouloir favoriser l'école publique gratuite et laïque, c'est un acte de résistance.
Vouloir fonder de nouveaux modèles démocratiques que la loi autorise d'expérimenter au niveau régional, c'est un acte de résistance.
Vouloir contre-carrer l'économie libérale, fondée sur la compétition mondiale entre les peuples et les territoires, qui entraîne l'écrasement des faibles et les problèmes écologiques. Vouloir développer une économie solidaire de coopération, d'autogestion, de relocalisation des activités et de circuits courts, c'est un acte de résistance.
...
Je pourrait encore continuer cette liste tant les moyens de résister sont nombreux pour une région réellement à Gauche. Je rappelle que certains ont versé leur sang pour des idées de liberté, d'égalité et de fraternité, qui ont voulu remettre en place la démocratie alors que les pensées dominantes de l'époque étaient le fascisme et nazisme. Je parle du programme du Conseil National de la Résistance qui est aujourd'hui remis en cause OUVERTEMENT par la droite et le grand patronat (n'oublions pas que ce dernier criait "plutôt Hitler que le Front Populaire").

Alors oui je suis sévère  envers ces prétendus politiques de gauche qui ne font qu'accompagner le dictat de la finance et la répression d'état. REVENEZ A LA RAISON CAMARADE !!! Mais nous savons que cet espoir est vain. Mais sachez que les citoyens peuvent revenir à la raison. La Liberté c'est lutter, c'est s'engager, c'est s'unir contre toutes les oppressions !!

Je salue la citoyenne qui exprimait à ce débat son ras-le-bol des politiques conventionnelles qui sont trop souvent déconnectées des problèmes du peuple: chômage, des conditions de travails désastreuses, misère. Tous ces fléaux sont engendrés par l'appétit des puissants qui déjà riches veulent continuer à se gaver sur le dos de l'humanité et de l'éco-systéme planétaire. Et puisque les principaux politiques ne font rien pour contrôler leur appétit, la révolte est la seule solution pour les peuples. Cette révolte peut et doit se traduire dans les urnes. Non pas par l'abstention qui n'aide que les gouvernants et les pseudo opposants, mais par un vote franchement à Gauche. La Gauche révolutionnaire qui s'est unie en Languedoc Roussillon. Mais cela ne suffit pas. D'un côté la révolte dans la rue est nécessaire et elle doit être accompagnée par un vrai vote de gauche. De l'autre celui qui vote sans lutter en dehors des temps d'élection est condamné à suivre le troupeau.

C'est pourquoi les citoyens devront après ces élections régionales continuer à mettre la pression sur les élus. En demandant les chiffres des budgets, en s'exprimant sur les objectifs politiques mis en place, en demandant à connaître les tenants et aboutissants de tous les dossiers, en demandant à être pris en compte et en participant le plus possible dans les choix qui concernent tous les citoyens. Ce n'est qu'ainsi que la démocratie pourra évoluer. Ce n'est qu'ainsi que l'on gagne sa liberté.

Repost 0
Published by UNITE POPULAIRE - dans Front de Gauche
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 09:33
  • Avoir un contrepouvoir au gouvernement libéral national

Sarkozy ne se trompe pas sur l’enjeu des élections. Les régions sont sa courroie de transmission pour parfaire le libéralisme installé en France, elles sont un des derniers remparts dont il lui reste à se saisir. De là, sa valse hésitation, je m’engage je m’engage pas (du fait que le résultat des élections s’annonce mal pour son camp). De là encore la réforme territoriale qu’il entend faire passer afin de gagner à sa cause, les lieux de décisions dont il ne détient pas les commandes.

Nous ne nous y trompons nous aussi. C’est là que la Gauche se met en résistance et refuse toute collaboration.

  • Le choix d’une autre politique  avec 3 grands axes qui sont les 3  grandes urgences du moment.

-          L’urgence sociale : défendre, reconquérir, créer des services publics, réorienter l’argent public vers les besoins sociaux. On doit penser au sort fait à l’hôpital public, à l’école,….mais encore à arrêter les subventions accordées sans contrôle aux entreprises qui continuent malgré tout de licencier,…  

-          L’urgence écologique : priorité aux transports de proximité, lutte contre le réchauffement climatique, solidarité et aménagement équilibré des territoires. Il est question ici de développer une alternative ferroviaire au transport du fret,…de réorienter les crédits de telle sorte qu’aucune partie de la région ne soit lésée et donc en profite pour se développer,…. 

-          L’urgence démocratique : rejet du projet de réforme des collectivités territoriales, redonner le pouvoir aux citoyens par une démocratie active.

Il s’agit de faire en sorte que les régions travaillent en coopération et non en concurrence, …que les citoyens et leurs représentants soient consultés  sur les grandes orientations et les choix décisifs (ce qui n’est ni le cas avec le gouvernement, ni le cas avec Frêche).

  • Passer devant le Modem

-          pour que celui-ci ne soit plus le pôle attractif du Parti socialiste

-          pour contraindre le Parti socialiste à contracter avec A Gauche maintenant une alliance qui l’ancre à gauche

Repost 0
Published by UNITE POPULAIRE - dans Front de Gauche
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 10:01

L’électeur de A gauche maintenant s’est opposé avec succès au TCE instituant une Europe ultralibérale, dérégulée,…, adoptée par le gouvernement (et non par les citoyens) par un tour de passe passe et avec la complicité active (soit qu’ils ont voté pour soit qu’ils se sont abstenus) d’une majorité de parlementaires du Parti socialiste.

L’électeur de A gauche maintenant a récidivé dans ce même refus qu’il appartienne au Front de Gauche ou au Npa, toujours avec succès, lors des élections des députés européens.


La lutte continue dans le cadre des élections régionales, Front de Gauche et Npa désormais et enfin rassemblés, pour combattre un type de société injuste, un type d’économie aux profits privés, qui ne sert pas l’intérêt du grand nombre, celui du peuple.


La révolution par les urnes est un long et dur chemin, mais l’unique chemin dont nous disposons.

Dan ce cadre, nous aurons encore d’autres étapes à franchir.


Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes, n’ayant guère la faveur des médias au cordon ombilical lié aux pouvoirs installés, raison pour laquelle chacun de nous détient la possibilité de contribuer au succès à venir.

Partout en France, mais surtout en région Languedoc-Roussillon, nous pouvons avancer d’un pas de plus, prendre en défaut les sondages qui sont bourrage de crâne, préparation des esprits à la résignation.

Au second tour, A gauche Maintenant, les Verts, et d’autres qui viendront, peuvent ensemble bousculer la représentation actuelle du Conseil régional. Mais chacun, chaque citoyen, doit mette la main à la pâte, user de son réseau d’influence, de sa capacité de conviction.  Chacun de nous à un ami, un voisin, une connaissance à faire bouger, à mobiliser. Nous devons avec nos moyens former une chaîne d’alerte et d’information. C’est de ce travail long, patient, travail nécessaire et indispensable, que viendra le changement que nous espérons, que nous voulons.

Mobilisons nous pour que, en Languedoc-Roussillon, A Gauche maintenant franchisse la barre des 10%, ce qui est largement possible. Plus nous serons nombreux à peser dans les élections plus nous pèserons sur les évènements au lieu de les subir.  

Repost 0
Published by UNITE POPULAIRE - dans Front de Gauche
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 09:00
 rendrelaregionagauche.jpg
Ensemble, dans les urnes les 14 et 21 mars, stoppons l’offensive de Sarkozy contre notre modèle social et républicain :
  • Réforme territoriale qui détruit la démocratie communale, augmente la fiscalité des ménages et organise la mise en concurrence des territoires.
  • Remise en cause de la retraite à 60 ans et par répartition.
  • Privatisation rampante des services publics, d’éducation et de santé.
  • Bouclier fiscal pour les riches, précarité et chômage pour les autres …

Le président sortant, Georges Frêche, outre ses propos répétés qui bafouent les valeurs humanistes, ne cesse de donner des satisfécits à Sarkozy et à sa politique.

Pour que cette région devienne demain un rempart contre cette politique libérale, construisons une nouvelle majorité de gauche.

Avec la liste A gauche maintenant !

Et sa démarche de rupture et d’unité, c’est désormais possible en Languedoc Roussillon.

Je m’engage dans le réseau RENDONS LA RÉGION À LA GAUCHE !

(je donne pour cela en commentaire mon nom, mon prénom, ma ville et mon mail ou mon numéro de téléphone ou je me conecte sur ce lien: http://www.agauchemaintenant.fr/Engagement-de-soutien)

Repost 0
Published by UNITE POPULAIRE - dans Front de Gauche
commenter cet article
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 18:29
Les régionales : c’est parti

 

Il y avait foule à Foncouverte, ce samedi 16 janvier, lors du métinge de rentrée en campagne pour les régionales.

Présente, la Gauche rassemblée ; inutile de dire la vraie, sauf pour le préciser au cas où certains en seraient toujours à ne pas savoir distinguer l’authentique de la contrefaçon.

Il y avait toute la Gauche, sans personne cette fois pour manquer à l’appel. Le Npa, enfin ! Mais encore le PC, le PG (bien évidement), et les autres : objecteurs de croissance, Fase,…

Oui ! Il y avait toute la gauche. Les appareils, bien sûr, outils indispensables, mais encore ceux venus d’ailleurs, de là où ils ne reconnaissent plus, de cette grande maison socialiste, jadis si florissante, aujourd’hui en état de délabrement avancé, ce qui donne à considérer une heureuse perspective.

Je me suis demandé (étant militant du PG) qui, des camarades communistes fréquentés lors des élections européennes dans le cadre du Front de Gauche dont tout le monde sait qu’il appartient à ceux qui l’habitent, j’allais retrouver. A la vérité, et à mon enchantement, ils furent nombreux.

Mais passons au contenu du métinge.

Je retiens, c’est un fait, que La Gauche maintenant (puisque que telle est la nouvelle appellation) est, d’ores et déjà, la première et la seule force d’opposition aux droites multiples, déclarées ainsi ou non. Mais pas seulement. La Gauche maintenant peut prétendre bien évidemment à entrer au Conseil Régional, mais surtout à le gouverner.

Gouverner le Conseil Régional c’est mettre un terme à l’accommodement au libéralisme quand ce n’est pas à son accompagnement. Ainsi, par exemple, rejeter le projet de faire venir du ciment de Grèce tandis qu’on laisserait tomber la cimenterie de Port la Nouvelle avec toutes les conséquences que cela suppose pour l’économie locale. C’est encore se donner les moyens de résister à la fermeture des services publics hospitaliers de proximité dont profitent les plus humbles. C’est aussi faire en sorte que le développement de la capitale régionale ne soit celui d’un comptoir de la mondialisation tandis que le territoire deviendrait un désert mais soit, au contraire, celui du développement d’un outil qui vivifie et dynamise l’arrière pays. C’est défendre opiniâtrement l’agriculture locale, ainsi la viticulture dont l’arrachage témoigne essentiellement de la volonté de la délocaliser au profit de la finance en laissant libre cours à une concurrence déloyale et faussée. Etc, etc…..

Je retiendrai encore de ce métinge l’enthousiasme général, celui des militants et sympathisants de tous poils comme celui des leaders. La forme incontestable de Revol, tête de liste régionale, qui s’est traduite au travers d’un discours charpenté, vif et incisif qu’il était bon d’entendre.

Oui ! Il y avait donc foule, hier, samedi, à Foncouverte, pour ce départ de campagne. Cela sonnait comme un heureux présage


Daniel Razzo, militant PG

Repost 0
Published by UNITE POPULAIRE - dans Front de Gauche
commenter cet article
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 10:54

Une initiative importante

  

La démarche est conséquente et mérite d’être signalée.

Courant décembre, des élus - non encartés - des Corbières (région de St Jean de Barrou, Durban) ont sollicité le Parti de Gauche et le PCF pour intervenir dans une réunion publique à l’occasion des élections régionales prochaines. En fait de réunion, finalement il y en eut 2 et il y en aura au moins une autre sur le même canton.  La première sous forme de débat, la seconde en prolongement sous celle de plusieurs ateliers afin de produire un document (1) qui fait état de préoccupations dont tout citoyen ne peut réfuter la légitimité et la pertinence.


Le Parti de Gauche est satisfait d’avoir contribué à ces initiatives citoyennes qui est dans le droit fil de son projet qui est de donner à chaque individu la possibilité d’exercer son droit : participer en permanence au débat public afin d’être acteur de sa vie, de son avenir et non de subir ce qui a été concocté à son intention et sans lui et qu’on lui refile comme un prêt à consommer. Ces réunions ayant permis d'entrer dans une nouvelle façon de faire de la politique, insita le Front de Gauche à organiser le 13 Janvier sur Narbonne une réunion de programmatique.


Il est bien évident que le Parti de Gauche se sent conforté dans une manière de faire de la politique qu’il tente de promouvoir, manière qui n’est guère entendue par les autres partis qui attendent que délégation leur soit donnée au moment de l’élection pour venir platement demander quitus à l’échéance suivante. Entre les 2 moments on peut penser qu’ils ont travaillé au mieux mais on sait d’expérience qu’ils ne l’ont pas fait avec le concours des populations. Nous nous souvenons du discours du Président de la République et de ses ministres qui refusent de modifier leur projet au prétexte que c’est celui sur lequel ils ont été élus ceci malgré l’évolution de la situation du pays et celle du sort des français. On a aussi en mémoire les propos et les comportements répétitifs de G. Frêche qui, élu, ne s’embarrasse guère pour dire ce qu’il pense des citoyens : « ….n’est-ce pas le B-A-BA de la politique ? 2 ans d’impopularité, 2 ans de calme, 2 ans favorables avec des fleurs et des petits oiseaux, et vous êtes réélu : tout ça est d ‘une facilité déconcertante »*

*Entretien avec Le Point le 23/2/2006

(1) voir contribution citoyenne dans la colonne de droite

Daniel Razzo militant PG

Repost 0
Published by UNITE POPULAIRE - dans Front de Gauche
commenter cet article

Qu'es Aco ?

  • : Le blog de Bastien VALENTE
  • Le blog de Bastien VALENTE
  • : Ce blog est un carnet de réflèxions au service de la lutte et de l'union des véritables forces de changement de gauche. Pour le dévellopement de l'implication populaire, pour un réel changement de fond de notre société. Débattons, proposons et passons à l'action !!
  • Contact

Réagissez !!!

Venez signez les pétitions !!

Le service public est notre richesse: http://service-public-notre-richesse.fr/

Pour un référendum sur la privatisation de la Poste :  http://www.appelpourlaposte.fr/

Pour la défence de l'hopital public : http://www.petition-mdhp.fr/

Laissez-les grandir ici ! (Sans-papiers – RESF) : http://www.educationsansfrontieres.org/article4633.html

Ils ne nous ferons pas taire (contre les répressions injustes contre le syndicalisme) : http://lapetition.be/en-ligne/petition-4483.html

Liberté de la presse : http://www.intersj.info/

Autres pétitions à venir ...

A lire

Voici quelques bouquins utiles pour cultiver son esprit critique ou s'enrichir de nouvelles connaissances. Si vous avez quelques propositions n'hésitez pas !!

Information scientifique sur les OGM, avis aux ami(e)s anti-OGM :

Lilian Ceballos, Les Plantes Génétiquement Modifiées insecticides : évaluation des impacts environnementaux, Ed. Rés’OGM Info, décembre 2008, 260 pages, 
http://www.resogm.org/spip.php?article95


Les médias sont-ils honnêtes lorsqu'ils parlent des mobilisations sociales ? Un livre objectif et critique !!

Henri Maler et Mathias Reymond pour l'Acrimed, Médias et mobilisations sociales La morgue et le mépris ?, Ed. Syllepse, 160 pages,
http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_37_iprod_342-Medias-et-mobilisations-sociales.html


Pour les non initiés à l'économie, le Capital de Marx peut être très indigeste. Même si il ne s'agit pas d'une bible, ces annalyses restent d'actualité. Voici pour vous l'Abrégé du Capital.

Carlo Cafiero, Abrégé du Capital de Karl Marx, Ed. Le Chien Rouge, 160 pages,
http://www.editionslechienrouge.org/catalogue/index.php?post/2009/03/01/Abr%C3%A9g%C3%A9-du-Capital-de-Karl-Marx


Pour ceux qui ne rêvent plus ! Débridez vous !!

Denis Langlois, L'utopie est morte! Vive l'utopie !, Ed. Michalon, avril 2005, 200 pages,
http://www.michalon.fr/L-utopie-est-morte-vive-l-utopie.html