Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 15:43

 

Dans le cadre d'un rassemblement pour le Paix organiser le Mercredi 4 Septembre 2013, je fut chargé d'écrire et de lire cette déclaration au nom du Front de Gauche de Narbonne pour s'opposer à une intervention française en Syrie.

 

DSCN3007.JPG

Depuis quelques jours, la France annonce vouloir infliger une punition militaire au régime de Bachar El Assad. Rajouter la guerre aux souffrances, déjà très grandes, du peuple syrien serait une nouvelle catastrophe et constituerait un acte grave dont les conséquences pour la région sont incalculables.

Nous condamnons la répression du régime de Bachar El Assad depuis plus de deux ans. Nous condamnons fermement l'utilisation d'armes chimiques par quelque partie du conflit. Ce sont aux inspecteurs de l'ONU de communiquer à la communauté internationale des informations fiables sur la véracité de l'utilisation de ces armes et les conditions de leur utilisation.

Nous refusons une intervention militaire, qui plus est en dehors de toute légitimité internationale et sans mandat de l'ONU. Nous refusons catégoriquement le recours à la guerre. En Syrie comme ailleurs ce qui est nécessaire c’est la mise en place de processus politiques de prévention et de résolution des crises avec l’objectif de la Culture de la Paix comme socle d’une société humaine.

Une majorité grandissante de nos con-citoyens est opposée à cette intervention militaire. Nous nous faisons entendre auprès du Président de la République, du gouvernement et des députés afin que l’aspiration majoritaire du peuple français soit entendue et respectée.

Le Président de la République a convoqué une session extraordinaire du Parlement ce mercredi 4 septembre sur cet ordre du jour mais excluant tout vote des parlementaires

M. Hollande a critiqué l'utilisation abusive du pouvoir présidentiel dans le système Sarkozy pendant la guerre en Syrie et l'a répété pendant sa campagne électorale. Pourtant aujourd'hui il fait fit de l'opinion publique et de celle de la représentativité parlementaire. Il est facile et même hypocrite de critiquer les pouvoirs présidentiels excessif prévus par la constitution de la 5éme république et d'en utilisé tout les travers.

La France, ne voulant défendre que ses propres intérêts et ceux de ses puissants alliés, n'a pas voulu jouer son rôle diplomatique.

Pourtant cela aurait peut être permis que les accords de Genève I soient une réussite, non pas pour les intérêts de l'occident, mais pour celle des aspirations de paix, de liberté et de souveraineté du peuple syrien.

Nous demandons la reprise des accords de Genève II avec de réels moyens indispensables : un cessez le feu, l’interdiction du commerce des armes, l’aide aux victimes, l’organisation des secours et le recours au tribunal international pour crime contre l'humanité contre ceux qui font usage d'armes chimiques.

En exil depuis 35 ans, l’opposant Haytham Manna, responsable à l’étranger du Comité de Coordination nationale pour le changement démocratique (opposition syrienne non armée) nous dit :

Je suis totalement contre [l'intervention punitive des occidentaux], tout comme la coordination que je dirige. Cela ne fera que renforcer le régime. Ensuite, une intervention risque d'attiser encore plus la violence, d'ajouter de la destruction à la destruction et de démanteler un peu plus la capacité de dialogue politique. Le régime est le premier responsable car il a choisi l’option militaro-sécuritaire. Mais comment peut-on parler de guerre contre le terrorisme et donner un coup de main à des extrémistes affiliés à Al Qaeda ?

 

Depuis le début, [l'occident commet] une succession d’erreurs politiques. Les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont poussé les parties à se radicaliser. Ils n’ont pas empêché le départ de djihadistes vers la Syrie et ont attendu très longtemps avant d’évoquer ce phénomène. Où est la démocratie dans tout ce projet qui vise la destruction de la Syrie ? Et pensez-vous que ce soit la morale qui les guide ? Lors du massacre d’Halabja [commis par les forces de Saddam Hussein en 1988], ils ont fermé les yeux. Je m’étonne aussi de voir que les victimes d’armes chimiques sont bien davantage prises en considération que les 100 000 morts qu’on a déjà dénombrés depuis le début du conflit.

 

Pourtant Tout est possible mais cela dépendra surtout des Américains. Les Français se contentent de suivre. Une solution politique est la seule qui permettra de sauver la Syrie. Mais l’opposition armée ne parvient pas à se mettre d’accord sur une délégation.

Si il y a une solution politique obtenu par la diplomatie
Bachar al Assadne va pas rester. Si les négociations aboutissent, elles mèneront de facto à un régime parlementaire. Si du moins on accepte de respecter le texte de base de Genève 2 qui est le meilleur texte, avec par-dessus un compromis international. Mais laissez-moi dire ceci : quand on parle de massacres des minorités, et que le président fait partie d’une minorité, comment peut-on lui demander de se retirer ou ne pas se retirer ? Aujourd’hui, la politique occidentale a renforcé sa position de défenseur de l’unité syrienne et des minorités. Cela dit, personne ne pourra revendiquer de victoire : la violence est devenue tellement aveugle qu’il faudrait vraiment un front élargi de l’opposition et du régime pour en venir à bout.



Devant ce témoignage, montrons que la France a des valeurs qui ne sont pas celles des faucons américains.

Un député français a dit dans des périodes sombres de notre histoire:

« L'affirmation de la paix est le plus grand des combats.

Donner la liberté au monde par la force est une étrange entreprise. En la donnant, on la retire.

On ne fait pas la guerre pour se débarrasser de la guerre. »

 

Alors à vous qui vous dites encore socialiste : ne trahissaient pas Jaurès

Ne trahissaient pas les valeurs universelles de la France et ne trahissaient pas le peuple Syrien.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by UNITE POPULAIRE - dans international
commenter cet article

commentaires

Qu'es Aco ?

  • : Le blog de Bastien VALENTE
  • Le blog de Bastien VALENTE
  • : Ce blog est un carnet de réflèxions au service de la lutte et de l'union des véritables forces de changement de gauche. Pour le dévellopement de l'implication populaire, pour un réel changement de fond de notre société. Débattons, proposons et passons à l'action !!
  • Contact

Réagissez !!!

Venez signez les pétitions !!

Le service public est notre richesse: http://service-public-notre-richesse.fr/

Pour un référendum sur la privatisation de la Poste :  http://www.appelpourlaposte.fr/

Pour la défence de l'hopital public : http://www.petition-mdhp.fr/

Laissez-les grandir ici ! (Sans-papiers – RESF) : http://www.educationsansfrontieres.org/article4633.html

Ils ne nous ferons pas taire (contre les répressions injustes contre le syndicalisme) : http://lapetition.be/en-ligne/petition-4483.html

Liberté de la presse : http://www.intersj.info/

Autres pétitions à venir ...

A lire

Voici quelques bouquins utiles pour cultiver son esprit critique ou s'enrichir de nouvelles connaissances. Si vous avez quelques propositions n'hésitez pas !!

Information scientifique sur les OGM, avis aux ami(e)s anti-OGM :

Lilian Ceballos, Les Plantes Génétiquement Modifiées insecticides : évaluation des impacts environnementaux, Ed. Rés’OGM Info, décembre 2008, 260 pages, 
http://www.resogm.org/spip.php?article95


Les médias sont-ils honnêtes lorsqu'ils parlent des mobilisations sociales ? Un livre objectif et critique !!

Henri Maler et Mathias Reymond pour l'Acrimed, Médias et mobilisations sociales La morgue et le mépris ?, Ed. Syllepse, 160 pages,
http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_37_iprod_342-Medias-et-mobilisations-sociales.html


Pour les non initiés à l'économie, le Capital de Marx peut être très indigeste. Même si il ne s'agit pas d'une bible, ces annalyses restent d'actualité. Voici pour vous l'Abrégé du Capital.

Carlo Cafiero, Abrégé du Capital de Karl Marx, Ed. Le Chien Rouge, 160 pages,
http://www.editionslechienrouge.org/catalogue/index.php?post/2009/03/01/Abr%C3%A9g%C3%A9-du-Capital-de-Karl-Marx


Pour ceux qui ne rêvent plus ! Débridez vous !!

Denis Langlois, L'utopie est morte! Vive l'utopie !, Ed. Michalon, avril 2005, 200 pages,
http://www.michalon.fr/L-utopie-est-morte-vive-l-utopie.html